Garagiste

Depuis 2017, avec l’avènement de la loi sur la transition écologique, les garagistes ont l’obligation de proposer à leurs clients l’utilisation de pièces d’occasion lorsque cela est possible. Cette norme présente des avantages, mais elle ne concerne que la réparation de certaines pièces. Pour en tirer pleinement profit, voici tout ce que vous devez savoir.

Ce que dit la loi française sur les pièces d’occasion

Selon les termes de l’article L. 121-117 du Code de la consommation : « tout professionnel qui commercialise des prestations d’entretien ou de réparation de véhicules automobiles devra tout mettre en œuvre pour permettre au consommateur d’opter pour l’utilisation, pour certaines catégories de pièces de rechange, de pièces issues de l’économie circulaire à la place de pièces neuves».

Avec le temps, les difficultés dans l’application de cette loi ont conduit à la prise d’un arrêté le 12 octobre 2018. Il indique que le garagiste doit informer ses clients que l’option pour l’utilisation de pièces d’occasion à la place de pièces neuves dépend de la disponibilité de ces pièces.

Un garagiste qui ne propose pas et n’informe pas son client lors d’une réparation, de l’utilisation de pièces d’occasion, s’expose à une amende. Cela peut aller jusqu’à 15 000 euros. Mais, acheter des pièces d’occasion, est-ce vraiment utile pour vous ?

Réparation voiture

Quels sont les avantages liés à l’utilisation des pièces d’occasion ?

Opter pour une pièce d’occasion à la place d’une pièce neuve peut permettre de réduire les dépenses de réparation de 30 à 40 %. De plus, lorsque vous faites appel à un garagiste professionnel, il peut acheter des pièces d’occasion de très grande qualité chez des fournisseurs fiables comme des casses de voitures.

L’utilisation des pièces d’occasion évite également la fabrication de nouvelles pièces. C’est donc un acte écologique, car cela veut dire qu’il y aura moins d’émission de dioxyde de carbone et de gaz à effet de serre. Ceci rehausse l’image du monde de la mécanique qui est souvent pointé du doigt en ce qui concerne la pollution de l’environnement.

Enfin, certains assureurs inscrivent dans les contrats d’assurance auto que leurs clients peuvent avoir des remises chez des partenaires s’ils achètent des pièces d’occasion. C’est donc une bonne affaire.

Utiliser des pièces d’occasion : quelles sont les réparations concernées ?

Seuls certains types de réparations sont visés par cette disposition juridique. Il s’agit des :

  • réparations qui concernent la carrosserie, les portières, et le capot ;
  • réparations du revêtement de l’intérieur, notamment celui des sièges ;
  • réparations qui touchent les vitres ;
  • réparations des phares et feux ;
  • réparations des électroniques.

La réparation de certaines pièces ne peut pas être effectuée avec des pièces d’occasion. Il s’agit par exemple des pièces qui sont liées à la sécurité de la voiture, comme les trains roulants, la direction, et le système de freinage. C’est également le cas des filtres, bougies, courroies d’alternateur, pompes à eau et lubrifiants. Ces pièces doivent obligatoirement être remplacées par des éléments neufs et non d’occasion.

Pour réaliser des économies, on peut demander à un garagiste lors de la réparation d’une voiture d’utiliser des pièces d’occasion. Cependant, il faut veiller à choisir des pièces d’occasion d’une grande qualité.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Comment changer ses jantes en restant dans la légalité ?

On peut avoir envie de changer les jantes de sa voiture pour plusieurs raisons. On peut vo…