Jantes alu auto

On peut avoir envie de changer les jantes de sa voiture pour plusieurs raisons. On peut vouloir augmenter la qualité esthétique de sa voiture, opter pour une gamme supérieure, ou bien changer de vieilles jantes abîmées. On peut aussi désirer augmenter leurs circonférences pour bénéficier d’une meilleure adhérence des pneus au sol et réduire la distance de freinage. Cependant, cette modification est encadrée légalement. Il faut respecter des règles précises, pour ne pas se retrouver décontenancé lors du prochain passage technique de votre véhicule.

Choisir ses jantes

Avant de procéder à toute modification sur votre voiture, il faut déjà bien connaître les différentes options qui s’offrent à vous. Il existe plusieurs types de jantes et elles ont chacune leurs spécificités. Les deux catégories qu’on retrouve le plus souvent, ce sont les jantes tôles et les jantes alu. Les premières sont économiques et bien adaptées à l’hiver, par contre, elles sont lourdes et peu esthétiques ! Faites en acier, les jantes tôles sont reconnues pour être robustes et bien résister aux chocs.

Du côté des jantes alu auto, le coût est un peu plus élevé, mais elles apporteront un vrai regain esthétique à votre voiture. Elles sont parfaites pour conduire en été, par leur légèreté qui rend la conduite beaucoup plus souple. Même si elles sont réputées pour être moins solides que les jantes tôles, particulièrement l’hiver, il existe des modèles sur le marché particulièrement résistants. Les jantes alu ont tendance à devenir la norme ces dernières années sur les nouveaux véhicules, les constructeurs pouvant, avec elles, se permettre bien plus de créativité.

En dernier modèle, on retrouve la jante alliage. Très onéreuses, elles sont généralement destinées aux voitures sportives qui font de la compétition automobile ou aux véhicules très haut de gamme. Elles sont ultra légères, afin de permettre une conduite performante tout en étant capable d’encaisser des vitesses très élevées.

La réglementation

Maintenant que vous savez quel type de jante vous désirez, il ne faut pas non plus se précipiter. Des normes en vigueur sont à respecter. Pour en savoir plus, vous devez aller dans votre véhicule et regarder l’autocollant déposé par le constructeur le long de la portière conducteur (ou dans le livret technique). Il indique ce que peut consentir votre modèle de voiture concernant les différentes montes pneumatiques. Il est utile de savoir qu’une règle permet de monter de deux tailles sur la monte été et de descendre d’une taille si vous installez des pneus hiver.

Cinq paramètres essentiels sont à prendre en compte pour changer vos jantes en toute légalité : le nombre de boulons (tous les modèles de voiture n’ont pas le même), la zone d’entraxe (c’est celle qui sépare deux boulons entre eux, elle doit être mesurée en millimètres), le diamètre des jantes (comme vu précédemment), leur largeur (tolérance de seulement 1 centimètre de plus ou de moins comparé à celles d’origines). Enfin, en dernier critère, il faut savoir que la hauteur du flanc du pneu doit être réduite si vous voulez installer des jantes d’un plus grand diamètre.

Pour être le mieux informé possible, vous pouvez vous renseigner auprès de la DRIRE pour connaître spécifiquement pour votre véhicule les montes pneumatiques tolérées. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Booster la puissance de sa voiture : des améliorations et astuces légales

« Chauffeur chauffeur si t’es champion, appuie sur le champignon« . Depuis le plus j…