silencieux-echappement

Les silencieux font partie du système d’échappement d’un véhicule. Les tuyaux métalliques tubulaires transportent les gaz du moteur hors de l’habitacle du véhicule. Sans le silencieux, la voiture (ou la moto) serait extrêmement bruyante. Ils sont montés en ligne avec les tuyaux d’échappement et contiennent des déflecteurs qui réduisent le bruit.

Quels matériels utiliser ?

Comme les silencieux sont fabriqués en tôle, ils se détériorent et rouillent. Certains peuvent être réparés temporairement jusqu’à ce qu’ils puissent être remplacés.

Par ailleurs, pour limiter le bruit émis par celui-ci, les éléments suivants sont indispensables :

  • deux cales de roue ;
  • un cric ;
  • deux supports de vérins ;
  • des lunettes de sécurité ;
  • une brosse métallique ;
  • un chiffon ;
  • un ruban pour silencieux ;
  • une paire de ciseaux ;
  • une boîte de conserve (optionnel) ;
  • un ouvre-boîtes (optionnel) ;
  • des cisailles à métaux (facultatif) ;
  • deux colliers de serrage du silencieux (en option) ;
  • une clé à molette ;
  • un fil (optionnel).

L’adhésif : une solution efficace mais temporaire

Le ruban adhésif est un outil idéal pour réparer le silencieux de son véhicule. Cependant, on s’en doute, il ne permet pas de remettre en état ses pièces mécaniques de façon durable. Il s’agit d’une solution temporaire, qui sera efficace le temps que le conducteur puisse se rendre chez un garagiste.

Pour réparer soi-même son silencieux, il n’est pas nécessaire de chercher des modèles adhésifs particuliers. Des rubans adhésifs standards suffisent amplement pour réparer une pièce mécanique pendant quelques jours. Le conducteur peut éventuellement opter pour des rubans adhésifs renforcés, conçus pour résister aux déchirements et à la pression.

Une fois l’adhésif en sa possession, il ne reste plus qu’à détecter les trous et les fissures présents sur le silencieux et d’enrouler le ruban sur les zones endommagées. Cette technique permettra de réduire considérablement le bruit occasionné par la fuite et de donner au conducteur du temps pour pouvoir faire réparer ou faire remplacer le dispositif.

Le coût de la réparation dépendra ensuite du modèle de la voiture et des dommages constatés. Bien entendu, la facture sera plus élevée si la pièce mécanique toute entière doit être remplacée. En attendant, le ruban adhésif sera parfait pour colmater les fuites et réduire le bruit particulièrement désagréable du silencieux.

Quelles sont les étapes de réparation ?

Le mieux serait de remplacer le silencieux par un nouveau dès que possible. Toute réparation ne devrait être utilisée que le temps nécessaire pour se rendre à un atelier d’entretien de véhicules.

Pour un raccommodage rapide, il faut bien préparer les outils et adopter les méthodes qui suivent.

  • Pour commencer la réparation, il faut caler les roues avant du véhicule pour empêcher tout mouvement.
  • Par la suite, soulever l’arrière du véhicule avec un cric.
  • Si le moteur du véhicule a tourné récemment, il faut un temps de refroidissement d’environ une heure pour faciliter les manipulations.
  • Si le silencieux est rouillé ou s’il y a des trous, ces derniers sont généralement visibles, car les gaz d’échappement ont traversé cette zone.
  • C’est donc le moment de porter les lunettes de sécurité pour protéger les yeux contre les chutes de particules. En effet, il faut nettoyer la zone rouillée ou endommagée du silencieux avec une brosse métallique.
  • La poussière et la saleté peuvent être essuyées avec un chiffon.
  • Avec le ruban, on peut enrouler le silencieux directement sur le trou ou la zone endommagée.
  • Faire plusieurs passes autour de celui-ci et chevaucher chaque passe d’environ 2,5 cm.
  • Couper l’excédent de ruban adhésif avec une paire de ciseaux. Le ruban de colmatage du silencieux durcira une fois que le système d’échappement du véhicule se sera réchauffé.

Que faire dans le cas où le tuyau d’entrée ou de sortie du silencieux est endommagé ?

Ce cas n’est pas rare. Il n’est pas irréparable. C’est donc le moment d’utiliser les accessoires cités ultérieurement comme facultatif ou optionnel.

  • La première chose à faire est de couper le haut et le bas de la boîte de conserve avec un ouvre-boîte. Le diamètre de la boîte doit être légèrement plus grand que celui du tuyau.
  • Couper la boîte dans le sens de la longueur, de haut en bas, avec une paire de ciseaux à tôle.
  • Appliquer un produit d’étanchéité pour système d’échappement autour de la zone endommagée sur le tuyau.
  • Écarter la boîte juste assez pour qu’elle glisse sur le tuyau.
  • Serrer la boîte de conserve avec la main.
  • Faire glisser un collier de serrage du silencieux sur la boîte qui a le même diamètre que le tuyau.
  • Serrer les écrous des colliers du silencieux avec une clé à molette dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Si le montage a rouillé, il faut attacher les pièces raccordées avec du fil métallique ou du fil de fer.

Quels réflexes avoir ?

Pendant le montage final, il ne faut pas enrouler le fil autour des essieux, des arbres de transmission ou des composants de la suspension, car cela va encombrer la mécanique de ces derniers. Une fois la réparation faite, on peut retirer le cric et les cales. Faire tourner le moteur jusqu’à ce qu’il atteigne la température pour faire durcir le ruban adhésif.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Identifier les signaux d’alerte d’un embrayage en défaillance

L’embrayage est un élément clé du système de transmission des véhicules manuels. Il …