Compteur de vitesse

La sécurité des voitures pour les courses est encadrée par des règles bien précises. Selon la discipline, vous serez amené à apporter différentes modifications sur votre véhicule de série. Vous devrez notamment remplacer certaines pièces d’origine par des pièces spécifiques. Découvrez dans cet article quelques dispositifs de sécurité indispensables que vous devrez greffer à votre voiture pour pouvoir participer à une compétition de course automobile.

Véhicule de sport : les plaquettes de frein adaptées

Si le but est généralement d’effectuer le meilleur temps dans une course automobile, le freinage joue un rôle important dans votre performance, mais aussi et surtout pour votre sécurité. Il est par conséquent conseillé de désactiver le système ABS (système antiblocage) et d’équiper votre véhicule de sport de plaquettes de frein adaptées pour optimiser le rapport de glissement des roues.

La réglementation impose notamment l’installation d’un double circuit commandé par la même pédale. Un tel système de freinage permettra à l’action de la pédale de s’exercer sur au moins 2 roues en cas de défaillance de la transmission de freinage ou de fuite en un point quelconque.

Roue de voiture et fumée

Les harnais pour la sécurité

Si attacher la ceinture de sécurité est obligatoire pour circuler en voiture sur la voie publique, l’utilisation de harnais 5 ou 6 points est une condition fondamentale pour faire de la course automobile. Les harnais doivent être conformes à la norme FIA 8853/98. Pour les courses sur circuit, ils doivent être équipés d’un système d’ouverture par boucles tournantes.

Pour les rallyes, deux coupe-ceintures doivent être présents en permanence dans le véhicule. Ils doivent être installés de manière à ce que le pilote et le copilote y accèdent facilement en cas de besoin. Pour les compétitions sur des parcours sur routes ouvertes, les systèmes d’ouverture par bouton pressoir sont à préférer.

Il faut noter que les harnais ne doivent en aucun cas être fixés aux sièges ou à leurs supports. Ils pourront être installés sur les points d’ancrage de la voiture en série.

Sécurité de la voiture de course : la structure anti-tonneau

Outre les harnais de sécurité, vous devez également installer une armature de sécurité dans votre véhicule. Et ce, conformément au règlement d’homologation en la matière. Installée dans l’habitacle, au plus près de la coque, une telle structure a pour fonction principale de limiter les déformations du châssis en cas d’accident.

Une telle structure se compose généralement :

  • soit d’un arceau principal, un arceau avant, de 2 entretoises longitudinales et de 2 jambes de force arrière,
  • soit de 2 arceaux latéraux, de 2 entretoises transversales et de 2 jambes de force arrière,
  • ou encore d’un arceau principal, de 2 demi-arceaux latéraux, une entretoise transversale et de 2 jambes de force arrière.

Les filets sur l’armature de sécurité

Si vous choisissez une discipline sur circuit, vous devez également fixer des filets sur l’armature de sécurité. Ces filets doivent absolument avoir une largeur de bande d’au moins 19 mm et des ouvertures de dimensions comprises entre 25 x 25 mm et 60 x 60 mm. Ils doivent également recouvrir l’ouverture de la vitre jusqu’au centre du volant.

Voiture de sport : le pare-brise en verre feuilleté

Vous devrez aussi penser à remplacer votre pare-brise par un modèle en verre feuilleté. Vous pouvez ensuite équiper le pare-brise d’un ou de plusieurs films transparents d’une épaisseur totale maximale de 400 microns si aucune réglementation ne l’interdit. Vous pouvez également y mettre une bande pare-soleil sauf si cela gêne la vue du pilote.

En ce qui concerne les vitres latérales, elles doivent être renforcées par un film antidéflagrant. Elles doivent également être en verre feuilleté.

Les sièges adaptés pour les courses

Pour pouvoir faire de la course automobile, vous devez remplacer vos sièges par des modèles homologués FIA. Cette opération est obligatoire dans toutes les disciplines, sauf en slalom où elle reste toutefois fortement recommandée.

Dans cette optique, le siège baquet s’impose comme la meilleure alternative. Et pour cause, l’assise et le maintien de ce type de siège ont été spécialement étudiés pour s’adapter aux comportements des véhicules lors de la course. Il dispose par ailleurs de renflements latéraux et de points de passage optimisés pour le harnais de sécurité. Plus les points de passage seront nombreux, plus le siège assurera un bon maintien au pilote, même sur les pistes les plus glissantes.

Un compteur de vitesse

Les extincteurs dans le véhicule de course

Afin de maîtriser rapidement tout éventuel incendie, votre véhicule doit être doté de système d’extinction et d’extincteur manuel. Référez-vous aux tableaux d’équipements de sécurité pour connaître le système minimum obligatoire dans les épreuves nationales et régionales. La quantité minimale d’agent extincteur peut varier en fonction de la discipline.

Faites attention, vous devrez vous assurer que les dispositifs d’extinction soient protégés de manière adéquate. Ils doivent également être installés dans l’habitacle et facilement accessibles par le pilote et le copilote. Le système doit pouvoir être déclenché dans toute position et doit être fixé par au moins deux sangles métalliques verrouillées par vissage. Le système de fixation doit pouvoir résister à une décélération de 25 g.

Le coupe-circuit

Un tel dispositif n’est facultatif qu’en slalom. Mais même dans cette discipline, cela reste recommandé. Il doit permettre d’une part d’arrêter le moteur et d’autre part de couper tous les circuits électriques à savoir la batterie, l’alternateur ou la dynamo, les avertisseurs, les lumières, les asservissements électriques… S’il s’agit d’une motorisation diesel sans injecteurs à commande électronique, ce système doit être utilisé en complément d’un dispositif étouffeur de l’admission du moteur.

Vous devrez installer la commande au bas d’un des montants du pare-brise pour les véhicules fermés. Pour qu’elle soit facilement repérable, vous devrez l’indiquer par un éclair de couleur rouge encadré par un triangle bleu à bordure blanche aux dimensions réglementaires d’au moins 12 cm de base.

Les autres systèmes de sécurité dans la voiture de course

En fonction de la discipline que vous souhaitez pratiquer et le type de votre voiture, vous pourrez également être obligé de :

  • remplacer votre colonne de direction par un modèle rétractable,
  • ajouter des attaches supplémentaires pour chacun des capots,
  • utiliser un réservoir de sécurité,

Enfin, il sera nécessaire de prévoir un système de protection pour les tuyauteries d’essence et d’huiles ainsi que pour les canalisations du système de freinage.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Comment vérifier et changer l’huile moteur ?

L’huile permet de lubrifier en permanence les différentes pièces du moteur. Elle est donc …