Huile de vidange

La vidange de l’huile moteur est obligatoire, à une fréquence variable selon votre véhicule. En effet, elle améliore la lubrification de votre moteur, ce qui limite la dégradation des pièces qui la composent. Mais avec ses acides organiques, phtalates, phénols ou métaux lourds, ces huiles constituent-elles un déchet dangereux ? Si oui, comment procéder afin de limiter ce fameux danger ?

L’huile de vidange : qu’est-ce que c’est ?

Une huile moteur est indispensable pour le bon fonctionnement de tous les véhicules motorisés. Elle refroidit le moteur, lubrifie ses pièces, le nettoie, et le protège de la corrosion. Les huiles moteurs vont ainsi protéger le moteur de votre véhicule et réduire votre consommation de carburant. Cette huile est composée d’huiles de base à 60 à 85 %. Ces dernières peuvent être d’origine synthétique ou minérale.

Lorsque l’huile moteur de votre véhicule n’assure plus aussi bien ses fonctions, à force d’absorber tous les déchets de votre moteur, elle devient une « huile de vidange » ou « huile noire ». Dans ce cas, vous devriez effectuer une vidange.

L’huile de vidange : un déchet dangereux

Sachez que les huiles usagées sont des déchets dangereux, vous ne devez pas les jeter dans la nature ou à l’égout. Elles contiennent plusieurs produits toxiques pour l’environnement et la santé. Les huiles de vidange sont très peu biodégradables, et des organismes agréés doivent les recycler.

Sachez que 1 litre d’huile peut recouvrir jusqu’à 1000 m2 d’eau. Ces déchets dangereux vont ainsi empêcher l’oxygénation de la flore et de la faune sous-marine. Les conséquences d’une pollution par ces huiles durent plusieurs années, aussi bien sur le milieu terrestre que sur le milieu marin.

Si vous jetez de l’huile de vidange à l’égout, elle va colmater tous les filtres existants dans les stations destinées au traitement de l’eau. Ces déchets vont ainsi perturber les processus biologiques d’épuration. L’huile usagée peut également boucher les canalisations, si vous les jetez dedans.

Dangereux qu’ils soient, vous ne devez pas également brûler ces déchets, sans qu’ils soient prétraités. En effet, l’huile usagée dégage des gaz à effet de serre et des toxines.

Huile de vidange : comment procéder pour leur stockage ?

Pour conserver votre huile de vidange, utilisez des récipients spécifiques bien étanches. Vous pouvez par exemple utiliser un bidon d’huile vide ou des cuves de stockage pour les huiles. Ensuite, pour qu’elles soient recyclées, déposez-les en déchetterie (bacs ou récipients d’huile pour vidange).

Certains distributeurs automobiles ou garages récupèrent également des huiles usagées gratuitement. Vous pouvez contacter le maire de votre ville afin de connaître le point de collecte à proximité de votre domicile.

Stockage des huiles usagées : les étapes à suivre plus concrètement

Le tri et le stockage de l’huile de vidange

Ne mélangez surtout pas cette huile avec d’autres liquides (carburant, huile alimentaire, etc.). Ensuite, stockez-la dans des récipients hermétiques et étanches. Enfin, afin d’éviter que ces huiles pénètrent dans le sol ou ruissellent, stockez leur récipient dans un endroit à l’abri de la pluie. 

La collecte

Vous pouvez déposer vos récipients à huiles usagées auprès de divers organismes de votre ville.

Limiter la pollution des huiles de vidange

Vous savez sûrement que vous devez effectuer une vidange de votre huile moteur environ tous les 100 000 km. Afin de limiter cette échéance pas très écolo, utilisez d’autres moyens de transport de temps en temps (vélos électriques, transports en commun, vélo, etc.).

D’un autre côté, les voitures électriques constituent également une belle alternative, puisqu’elles ne nécessitent aucune vidange d’huile. Par ailleurs, ces véhicules ont été conçus afin de limiter la pollution de l’environnement.

Que deviennent les huiles usagées ?

En France, environ 200 000 tonnes d’huile de vidange par an sont collectées auprès des transporteurs, garagistes, industriels, etc. En général, dès qu’elles atteignent 600 litres dans un point de collecte, des entreprises agréées et spécialisées les collectent et les recyclent.

Environ 45 % des huiles usagées vont être régénérées pour la production d’une huile de base afin de composer de nouveaux lubrifiants. 6 litres d’huile de vidange vont produire 2 litres d’huile de base. Ces huiles peuvent être également régénérées pour donner des fours à chaux, cimenteries, etc. 

D’un autre côté, environ 55 % des huiles usagées seront incinérées pour la récupération d’énergies dans diverses installations autorisées (chaufferies, usines de traitement des déchets, cimenteries, etc.).

Toutefois, sachez que les huiles usagées ne peuvent pas être transformées si elles ont été mélangées avec d’autres produits (solvants, eau, huiles de friture, liquide de frein, carburant, acides de batteries, autres huiles ménagers…).

Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Vacances estivales : préparez votre auto pour bien rouler cet été

L’été arrive et les départs en vacances aussi, et puisque cette année nous sommes ob…