voiture electrique station de recharge

Le coût d’acquisition élevé, l’autonomie restreinte et la rareté des bornes de recharge publiques sont de nombreux inconvénients liés à l’achat d’une voiture électrique. Alors, acheter une voiture électrique en 2022 est-il une bonne idée ? C’est ce que nous allons voir !

Les avantages liés à l’achat d’une voiture électrique

Premièrement, notons que l’aide à l’achat de 6000 euros pour une voiture entièrement électrique a été prolongée jusqu’au 30 juin 2022, il est donc encore temps d’en profiter. Pour les fans de la marque Audi qui souhaitent acquérir une voiture électrique, vous pouvez par exemple combiner la prime de l’état avec les excellentes offres de Bymycar.fr.

C’est un bonus non négligeable qui s’additionne à la prime de conversion pour une voiture déjà possédée (jusqu’à 5 000 € selon les conditions de revenus), l’immatriculation gratuite (ou à moitié prix selon la région), et aux services de stationnement (les résidents peuvent se garer gratuitement dans certaines villes).

Pour continuer sur les avantages de l’électrique, on peut souligner qu’une charge à domicile est considérablement moins chère qu’un plein d’essence, mais attention, car le coût de l’électricité dans les stations de recharge publiques peut parfois être élevé. Il existe tellement de fournisseurs qu’il est impossible de donner un tarif précis pour une charge pleine.

Quelle autonomie attendre d’une voiture électrique ?

Peu de véhicules électriques pouvaient atteindre 150 kilomètres sur un seul trajet au début des années 2000. Les modèles les plus récents dépassent les 450 kilomètres et, ce ne sont pas forcément les plus chers (Hyundai Kona electric et Kia e-Niro 64 kWh).

L’autonomie varie considérablement en fonction de l’utilisation. Contrairement aux moteurs à combustion interne, les véhicules électriques ont besoin de moins d’énergie en ville (nombreux arrêts et décélération fréquents) mais de plus d’énergie sur l’autoroute à vitesse constante.

Il est également bon de savoir que la capacité à fonctionner de manière optimale du moteur de votre voiture est réduite en hiver, surtout si elle n’est pas équipée d’une pompe à chaleur (qui capte la chaleur de l’air ambiant et des composants de la transmission et l’utilise pour produire de l’électricité). De plus, en été, le système de refroidissement consomme également beaucoup d’énergie, c’est encore un moins pour l’autonomie de la voiture.

Les solutions disponibles pour recharger sa voiture électrique en 2022

Deux câbles de recharge sont fournis avec la plupart des nouvelles voitures électriques : l’un pour les prises domestiques (jusqu’à 2,3 kW) et l’autre de type 2 qui est compatible avec de nombreuses stations de recharge publiques et les wallbox domestiques (7 kW).

La prise CCS de type 2/Combo est placée du côté du véhicule et prend en charge la recharge rapide (norme européenne, jusqu’à 50 kW), à l’exception de la Nissan Leaf et du Lexus NX, qui continuent à utiliser la norme asiatique CHAdeMO (50 kW maximum). Concernant les bornes de charge rapide, le câble se trouve dans l’infrastructure.

La recharge à la maison

Pour charger les « petites » batteries, vous avez besoin d’une prise domestique de 230 V. Il est conseillé d’utiliser une prise renforcée Green’up. Les batteries plus récentes ou de grande capacité demandent beaucoup plus d’énergie et une wallbox sera plus appropriée.

Les temps de charge ont été réduits de moitié ces dernières années. Selon Renault, il faut 34 heures et 30 minutes pour charger une Renault Zoe II sur une prise domestique, mais seulement 9 heures et 25 minutes sur une Wallbox de 7,4 kW (32A).

La recharge sur une borne publique

Il existe tellement de fournisseurs qui facturent des coûts différents entre eux, même parfois sur une même station en fonction de votre carte de recharge (ChargeMap, KiWhi, ChargeNow…), qu’il est impossible de donner ici des tarifs de charge.

Si vous ne savez pas où trouver une station, sachez que grâce à une application participative nommée “ChargeMap” vous pourrez afficher presque toutes les stations de recharge de votre région, leur statut et leur accessibilité. C’est vraiment utile !

Certaines villes ou départements proposent des abonnements à leur propre réseau de recharge (voire la gratuité dans l’Allier) tandis qu’à Paris, l’offre du réseau historique Autolib (10 €/mois pour des recharges illimitées) a été repensée par Total, le nouveau gestionnaire du réseau, à des tarifs bien moins attractifs (entre 55 centimes et 4.80 euros pour 15 minutes selon la puissance de charge utilisée).

Sinon, certains centres commerciaux et aires d’autoroute disposent de bornes de recharge rapide (22 kW à 50 kW) payantes. Il est à noter que la plupart des sites de recharge rapide d’EDF sont actuellement HS, malgré les projets de Total d’étendre son réseau sur de grandes régions.

Pour conclure, même si l’achat d’une voiture électrique présente des avantages, notamment grâce aux aides proposés par l’état, c’est une décision à ne pas prendre à la légère, car l’utilisation de cette dernière sur le long terme pourrait s’avérer désavantageuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Scooter électrique : la liberté et le confort

Le scooter électrique offre de multiples avantages à ses conducteurs, et ce, à divers nive…