particuliers-documents
Achat de voiture entre particuliers : les documents et les divers points à vérifier
5 (100%) 1 vote[s]

Pour l’achat de votre voiture, vous pouvez opter pour un professionnel ou tout simplement vous adresser à un particulier. La seconde option reste sans aucun doute la plus économique, mais elle est relativement risquée et nécessite quelques précautions. Pour éviter tout problème pouvant compromettre la réussite de votre investissement, vous devez vérifier la présence de certains documents et l’état du véhicule avant de signer l’acte de vente.

Le certificat de non-gage ou de situation administrative

Avant la signature d’un contrat de vente, vérifiez si le propriétaire dispose d’un certificat de situation administrative. C’est le certificat de non-gage, l’un des documents que le vendeur doit obligatoirement vous remettre lors de la transaction. Comme son nom l’indique, il atteste que la voiture appartient à 100% au vendeur et ne fait pas l’objet d’opposition de la part d’un huissier ou du Trésor public.

Valable pendant un mois, ce document vous assurera également que le véhicule que vous vous apprêtez à acquérir n’est pas volé. Lors de l’acquisition de l’auto, vérifiez minutieusement sa date et demandez un renouvellement, si besoin est.

Le certificat de vente

Le certificat ou acte de vente est le premier document que vous devez produire avec le vendeur pour finaliser la transaction. Il atteste la cession du véhicule et doit être produit en deux exemplaires, à l’instar d’un contrat. Outre la date de vente, il doit comprendre différentes informations concernant la voiture, telles que son kilométrage.

Pour obtenir un modèle de certificat de vente, vous pouvez effectuer une demande auprès de la préfecture, de la gendarmerie, de votre mairie ou vous rendre sur le site Service-Public.fr.

achat-de-voiture-entre-particuliers-les-documents-et-les-divers-points-a-verifier

Le certificat d’immatriculation

Le certificat d’immatriculation peut être considéré comme la carte d’identité de la voiture et doit être remis par le vendeur lors de la transaction. Sans ce document, vous ne pourrez pas réaliser les démarches administratives relatives à votre investissement. Après la signature de l’acte de vente, il doit être barré et comprendre la mention « Vendue le… ».

Dans le cas d’un certificat datant d’avant 2004, vous devez découper une partie située en haut à droite du document. Si la carte grise est relativement récente, un coupon détachable met à votre disposition l’ensemble des mentions nécessaires à l’achat. Vous pouvez circuler avec votre nouvelle voiture avec ce coupon pendant un mois. Au-delà de ce délai, il ne sera plus valable et vous devrez présenter le nouveau certificat d’immatriculation en cas de contrôle.

Le procès-verbal de contrôle technique

Tout comme le certificat d’immatriculation et celui de non-gage, le procès-verbal de contrôle technique est un document qui doit être présent pour que vous puissiez effectuer toutes les formalités administratives liées à l’acquisition d’une voiture d’occasion.

Il délivre toutes les données relatives à l’état de la voiture et vous offre un excellent aperçu de la qualité de l’entretien de cette dernière. Dans le cas où le vendeur a dû réaliser une contre-visite, il doit toujours vous fournir le premier PV.

À noter que ce rapport est obligatoire pour les véhicules de plus 4 ans. Si la voiture a moins de 4 ans, le vendeur n’est pas obligé de vous remettre un quelconque PV et vous devez prendre en charge le contrôle technique une fois que l’auto atteint sa quatrième année de mise en circulation.

Le carnet d’entretien

Ce type de document n’est pas obligatoire lors d’une transaction, mais il vous permettra de vous informer davantage sur les travaux d’entretien réalisés sur la voiture. Il comprend généralement toutes les informations concernant les contrôles passés par le véhicule et celles relatives aux travaux de réparation : changement de bougies défectueuses, de courroie de distribution, etc.

Si le vendeur n’est pas en mesure de vous fournir un carnet d’entretien, vous devez prendre des précautions et procéder à des vérifications minutieuses de l’état du véhicule avant de prendre une décision d’achat.

Les factures liées aux travaux d’entretien et de réparation

Les factures sont d’excellentes preuves de la réalisation de travaux d’entretien sur une auto. Elles renforcent la véracité des informations contenues dans le carnet d’entretien et vous donnent une idée plus ou moins précise de la qualité des opérations qui ont été effectuées sur la voiture.

Dans le cas où les travaux ont été réalisés par un ou des établissements appartenant au réseau de la marque, vous pouvez garantir le sérieux du vendeur. En revanche, s’ils ont été effectués par des prestataires souffrant d’un manque de notoriété, vous devez être particulièrement prudent afin de ne pas investir dans une auto nécessitant d’importantes dépenses en réparation.

Le livret d’utilisation

Comptant parmi les documents facultatifs qui peuvent être remis par le vendeur, le livret d’utilisation reste néanmoins un élément à posséder absolument, surtout si vous n’êtes pas en mesure de maîtriser seul les diverses fonctionnalités proposées par votre nouveau véhicule.

La notice du constructeur fournit entre autres des informations sur la périodicité des entretiens, les précautions à prendre lors de la mise en œuvre de certains équipements et l’utilité des différentes options de votre voiture.

Les différents points à vérifier avant l’achat

Après vous être assuré de la présence des documents indispensables, vous devez vous pencher sur l’état de votre futur véhicule. Tout d’abord, tournez-vous vers le moteur. Inspectez les divers composants pour vérifier s’il y a des fuites d’huile ou des pièces particulièrement usées : joints, durites, injecteur, cosses de batterie, etc. L’idéal est de procéder aux vérifications en laissant le moteur en marche, afin de détecter les éventuels bruits suspects.

Une fois le moteur inspecté, passez à l’évaluation de la carrosserie et de ses différents éléments. Vérifiez la peinture, les vitres, les portières et n’hésitez pas à consulter la partie inférieure de la voiture pour rechercher d’éventuelles traces de rouille.

Portez également une attention particulière aux pneus. Ils doivent être dotés de sculptures bien profondes et être exempts d’usure irrégulière. Cette dernière indique souvent un problème de parallélisme ou un mauvais gonflage.

Après l’extérieur, inspectez l’habitacle en vous concentrant entre autres sur le compteur, l’ensemble du tableau de bord, les housses et les équipements tels que le système de commande des vitres, des feux ou le dispositif de climatisation. Pour finir, effectuez un tour d’essai pour vous assurer que tout est en ordre avant de signer l’acte de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

11 astuces pour avoir son Code du premier coup

11 astuces pour avoir son Code du premier coup5 (100%) 1 vote[s] Obtenir son permis de con…