Une main qui donne une clé de voiture à une autre main

Un leasing offre de nombreux avantages, qu’il s’agisse d’une LLD (location longue durée) ou d’une LOA (location avec option d’achat). Ce type de contrat permet aux automobilistes d’utiliser une voiture sans l’acheter, mais en la louant pour la période voulue. Il peut s’agir d’un véhicule d’occasion ou d’un véhicule neuf. Mais un évènement inattendu peut vous empêcher de continuer de rembourser le loyer chaque mois. Alors, comment faire pour se libérer du contrat de leasing ? Découvrez toutes les options dont vous disposez pour y mettre fin.

Le transfert de leasing

Un leasing est une sorte de location de véhicule faisant l’objet d’un contrat à durée déterminée. Le loueur met à votre disposition un véhicule et, en contrepartie, vous devez payer un loyer correspondant. Ce dernier correspond au coût lié à l’utilisation de la voiture, son entretien et aussi son kilométrage annuel. Pour éviter les pénalités d’interruption anticipée de votre contrat, vous avez l’option de transférer le contrat de location. Pour en savoir plus sur le transfert de leasing, n’hésitez pas à vous renseigner sur ce site.

Afin d’éviter les pénalités liées à une rupture de contrat, vous avez en effet la possibilité de faire un transfert de leasing. Ce transfert est possible même avec un autre particulier. Ce dernier devra alors s’engager à respecter toutes les obligations du contrat jusqu’à son terme, notamment le remboursement du loyer. Il faut toutefois savoir que le transfert de leasing peut engendrer quelques frais. Parmi ceux-ci, il y a la réédition de la carte grise (à la charge du repreneur) ainsi que des frais administratifs (quelques centaines d’euros). Ces frais administratifs peuvent aussi bien être à la charge du repreneur qu’à la charge du cédant du contrat, cela dépend du bailleur. Cela peut également être négocié entre les deux contractants.

Malgré tout, le transfert de leasing est une solution très avantageuse pour se libérer de tout engagement avant la fin de son contrat, qu’il s’agisse d’une location longue durée, avec ou sans option d’achat. Il suffit de trouver un repreneur intéressé et vous pourrez vous libérer du véhicule ainsi que des engagements y afférant.

Un homme donnant des clefs de voiture à une femme avec un voiture en arrière plan

Pourquoi arrêter un contrat leasing ?

Il faut savoir que le contrat leasing est peu flexible, malgré les imprévus familiaux auxquels on peut être confrontés, comme un divorce, une naissance, etc. Une personne détenant un contrat leasing peut également avoir des difficultés suite à une perte d’emploi ou une baisse de ressources. On peut également vouloir y mettre fin suite à une envie de changement de véhicule, un déménagement, l’obtention d’une voiture de fonction etc.

Les avantages d’un transfert de leasing

Un transfert de leasing est avantageux, autant pour le cédant que pour le repreneur du contrat. Pour le cédant, la cession du contrat l’exonère d’importants frais liés à la résiliation de ce dernier. Vous avez aussi la possibilité de choisir un nouveau contrat en optant pour un loyer plus adapté en fonction de vos ressources. Procéder à un transfert de leasing vous permet aussi d’éviter les litiges, si jamais vous n’avez plus les moyens de payer le loyer.

Pour le repreneur, il s’agit d’une solution intéressante pour acquérir une voiture d’occasion en leasing. Généralement, il s’agit d’un véhicule récent, puisque ce dernier doit normalement dater de moins de deux ou trois ans. Il est plus bénéfique pour le repreneur, car il a la possibilité de négocier le contrat avec le cédant afin d’obtenir un coup de pouce. Vous n’aurez par exemple plus à payer d’apport initial.

L’un des autres avantages est également de bénéficier d’une durée de contrat assez courte par rapport à la durée initiale. Il faut savoir que la durée moyenne d’un contrat en leasing est souvent comprise entre 6 à 24 mois. Au moment où vous allez reprendre le véhicule, il ne vous restera plus que quelques mois de loyer. Et avec un contrat LOA, ou avec option d’achat, vous avez la possibilité d’obtenir la voiture à la fin du contrat de leasing.

Les étapes d’un transfert en leasing

Le transfert d’un contrat de leasing passe par plusieurs étapes. Il faut avant tout trouver un repreneur, ce qui peut être assez difficile. Il faudra alors publier une annonce, de préférence sur un site internet spécialisé pour maximiser ses chances. Des professionnels comme des particuliers à la recherche d’un bon plan pourront ainsi la voir.

Une fois que vous aurez trouvé un repreneur, vous devrez vous mettre d’accord sur toutes les conditions de reprise du véhicule et du contrat. Il est obligatoire que le repreneur accepte le contrat, car une demande de modification auprès de l’organisme financier a très peu de chances de réussir sans un motif valable et réel.

Vous devez par la suite informer la société de leasing par rapport au transfert, que l’on appelle également « substitution de locataire ». Ce transfert doit obligatoirement s’accompagner d’un dossier composé de tous les documents relatifs au nouveau locataire. Il peut s’agir de la pièce d’identité du nouveau locataire, de son RIB, de ses 3 dernières fiches de salaire, etc. Un avis d’imposition et un justificatif de son domicile sont également nécessaires. Une fois votre demande envoyée, il ne vous reste plus qu’à attendre l’accord de votre société de leasing.

Une femme qui signe un contrat de voiture

La restitution d’une voiture en leasing

Si vous souhaitez mettre fin à votre contrat de leasing avant son terme, à cause d’un problème financier ou d’un changement de ressources, sachez qu’il vous est possible de faire une restitution du véhicule en leasing. Toutefois, cette démarche engendre des frais supplémentaires, comme le remboursement de pénalités. Vous devez en effet payer des indemnités correspondant à la différence entre la valeur actualisée et la valeur résiduelle du véhicule.

Il est possible de résilier le contrat dans le cas où vous rachetez directement la voiture en payant le montant demandé. Vous pouvez aussi revendre le véhicule. Ce sera alors à l’acheteur de régler le montant exigé pour l’option d’achat auprès du bailleur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

L’industrie automobile ralentit par la pénurie de semi-conducteurs

Il y a plusieurs mois, déjà, que l’industrie automobile s’inquiétait du manque de puces él…