Voiture avec remorque

Monter un crochet d’attelage demande un certain temps et surtout beaucoup de patience. Il est donc tout à fait compréhensible que vous n’ayez pas envie de le retirer à chaque fois qu’il n’est pas utilisé. Mais que dit la loi sur le sujet ? Dans la suite de cet article, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur l’utilisation du crochet d’attelage.

Crochet d’attelage : qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, il faut savoir que le crochet d’attelage (ou boule d’attelage) sert à atteler facilement une remorque ou une caravane à une voiture et même à un 4×4. Le système s’installe à l’arrière de la voiture et le crochet de remorquage permet de tracter l’autre véhicule en toute sécurité.

Évidemment, il existe beaucoup de modèles différents d’attaches-remorques. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès d’un vendeur spécialisé pour savoir comment choisir votre crochet d’attelage. Il pourra vous conseiller au mieux en fonction de vos besoins et de votre budget.

Crochet d’attelage : que dit la loi ?

Peu importe la marque et le modèle de votre voiture, vous pouvez placer un crochet d’attelage si vous en avez besoin. Cela vous permettra d’accrocher une remorque à votre voiture pour transporter des objets volumineux par exemple.

De ce fait, vous n’allez pas utiliser votre boule d’attelage tous les jours. C’est là que se pose la question du besoin de la retirer ou pas. Il faut savoir que le Code de la route ne dit rien à propos du retrait du crochet d’attelage. La loi précise seulement que les voitures doivent être aménagées de façon à réduire les risques d’accidents corporels au maximum en cas de collision.

Cela veut dire que vous devez vous demander si votre crochet est dangereux ou non. Et dans le cas où il le serait, vous devez prendre les mesures nécessaires pour réduire les risques en cas de choc. Vous pouvez peut-être poser un cache sur le crochet pour qu’il ne blesse pas un piéton.

Cependant, la loi dit qu’il est interdit d’avoir des éléments pointus ou tranchants sur les faces latérales et arrière d’un véhicule. Avant de prendre la route, assurez-vous donc que votre boule d’attelage ne peut pas être considérée comme un élément pointu ou tranchant.

Si vous êtes sûr que votre boule d’attelage ne présente aucun danger, alors vous pouvez la laisser en place lorsqu’elle ne sert pas. Mais attention, elle doit tout de même être homologuée. Pour cela, vous devez l’acheter puis la faire poser par un professionnel.

Crochet d’attelage : que se passe-t-il en cas d’accident ?

Le fait de poser un crochet d’attelage sur son véhicule ne modifie pas les règles de responsabilité. Autrement dit, si une personne percute votre voiture par l’arrière, vous ne serez pas en tort. La réglementation reste la même au niveau de l’assurance.

A contrario, si vous êtes responsable de l’accident, le fait de posséder une boule d’attelage vous sera reproché et cela pourrait même aller jusqu’à empêcher la prise en charge de vos réparations.

Tout dépendra des conditions de votre contrat d’assurance auto. Certains précisent que les dommages liés à des modifications spécifiques du véhicule sont exclus des clauses. La question sera de savoir comment votre assurance considérera votre crochet d’attelage. Elle pourra décider qu’il s’agit d’un aménagement spécifique ou d’un objet transporté.

Donc, si vous trouvez ces exclusions dans votre contrat, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre assureur pour en savoir plus. Car si les dégâts provoqués par le crochet sont importants, vous serez dans l’obligation de verser des indemnités aux victimes et cela pourrait vous coûter très cher.

Par ailleurs, si vous êtes la victime de l’accident et que vous pensez que le crochet d’attelage du véhicule qui vous a percuté est à l’origine des dégâts engendrés sur votre voiture, n’oubliez pas de le préciser sur le constat amiable !

Crochet d’attelage : l’unique cas qui entraîne son retrait

Comme nous l’avons vu, la loi n’oblige pas les propriétaires d’une boule d’attelage à la retirer lorsqu’elle n’est pas utilisée. Mais, elle ne doit pas cacher les inscriptions situées au niveau de votre plaque d’immatriculation. Cela peut constituer une infraction au Code de la route. Et en cas de contrôle, vous serez verbalisé et il vous sera demandé de retirer le crochet immédiatement.

Ainsi, il existe un véritable vide juridique autour du crochet d’attelage. Effectivement, la boule d’attelage n’est pas considérée comme un objet pointu, tranchant ou dangereux comme le précise l’article R317-27 du Code de la Route. Mais en fonction de la situation, cet objet peut vous causer de gros problèmes.

N’oubliez pas que la loi vous demande d’aménager votre véhicule de façon à réduire au maximum les risques d’accidents corporels en cas d’accidents sur la route. Autrement dit, c’est à vous d’évaluer la dangerosité de ce que vous installez sur votre voiture. Alors, il vaut mieux ne pas prendre de risques inutiles.

Et sachant qu’il n’y a pas de dispositif légal qui vous oblige à démonter l’attache-remorque lors des périodes de non-utilisation, vous ne risquez pas d’amendes mais vous pourriez être sacrément embêté en cas d’accident responsable comme nous l’avons vu plus haut. En conclusion, nous vous conseillons vivement de démonter votre système d’attelage s’il ne sert pas ou alors vous pouvez tout simplement acheter un système amovible.

Le crochet d’attelage amovible : la meilleure solution pour diminuer les risques !

Vous l’aurez compris, aucun texte de loi ne vous oblige à retirer le crochet d’attelage. Mais, pour éviter de vous mettre en danger et diminuer les dégâts en cas d’accident par l’arrière, il est préférable de déposer la boule d’attelage pour la mettre dans le coffre du véhicule quand elle ne sert pas.

Afin de rendre la tâche plus simple, vous pouvez tout simplement acheter un crochet d’attelage amovible. Doté d’un système de verrouillage intuitif, son utilisation est beaucoup plus pratique et facile. Vous ne perdrez plus votre temps à installer et retirer un crochet d’attelage fixe. De plus, sachez que de plus en plus d’équipements disposent de mécanismes escamotables avec ou sans outils. Et certains sont même électriques, ce qui vous évitera des mauvaises surprises.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Les pneus neiges ou les chaînes obligatoires en montagne dès 2021

À partir du 1er novembre 2021, en tant qu’usager de la route, vous allez devoir équi…