Vente voiture

Votre voiture a fait son temps, et malgré toutes ces années de bons et loyaux services, il est temps de lui dire adieu ? En réalité, voilà déjà quelques temps que vous essayez de vendre votre véhicule en panne, mais cela sans succès… En effet, il apparaît plus compliqué de revendre un véhicule en bonne santé qu’un véhicule endommagé ! Mais pas de panique, si vous ne souhaitez pas lui dire adieu sans en retirer quelques euros, voici nos conseils qui vous permettront de revendre votre voiture.

Vendre une voiture en panne roulante

Si votre véhicule est en panne, mais encore en capacité de rouler, alors la revente devrait être facilitée. En effet, dans ce cas de figure plusieurs solutions s’offrent à vous pour revendre votre véhicule et pour en récupérer quelques euros.

Vendre à un particulier : la première option consiste à vendre votre véhicule à un particulier. Il faut cependant distinguer deux cas de figure.

1 : Votre voiture est en panne, mais la panne est considérée comme une “défaillance majeure”. Dans ce cas de figure, vous n’avez pas besoin d’effectuer les réparations par vous-même. L’acheteur devra donc réaliser la contre-visite lui-même.

2 : La panne est considérée comme une “défaillance critique”. Les réparations seront à votre charge et devront être réalisées avant la vente.

Par ailleurs, sachez que pour revendre votre véhicule à un particulier, vous devrez réunir certains éléments :

  • Les factures correspondantes aux réparations pour la remise en état.
  • Un rapport d’expert approuvant que le véhicule est bien en état de rouler.
  • La carte grise (Certificat d’immatriculation) barrée avec la mention « Vendu le (jour/mois/année/heure) » ou « Cédé le (jour/mois/année/heure) » avec la signature de l’ancien propriétaire.
  • Le certificat de cession (formulaire cerfa 15776*01).
  • Un certificat de non-gage et non opposition datant de moins de 15 jours.
  • Un contrôle technique de moins de 6 mois (ou 2 mois s’il y a eu une contre-visite).
  • Un contrat de vente en 2 exemplaires (vivement conseillé).

Comment vendre à un particulier ? En passant une annonce sur Le Bon Coin, en placardant des affichettes sur votre véhicule et ceux de vos proches, en passant une petite annonce dans les journaux… Vous pouvez aussi rédiger une annonce et la partager sur les réseaux sociaux.

Vendre à un professionnel : si votre véhicule en panne peut toujours rouler, vous trouverez de nombreux sites de professionnels spécialisés dans la reprise des véhicules en ligne. Cette solution est pratique car les démarches administratives sont alors effectuées par les professionnels. En effet, les spécialistes s’occupent de remettre en état le véhicule et de le revendre. De plus, vous constaterez que de nombreux sites vous permettent d’obtenir une estimation gratuite et rapide de la reprise. Cela peut vous permettre de comparer les offres et de céder votre véhicule au plus offrant.

Vendre à un concessionnaire : si la panne de votre voiture est “mineure” et que vous désirez acquérir un nouveau véhicule, vous pouvez aussi la revendre à un concessionnaire. En effet, de cette façon, votre véhicule sera repris et la somme sera déduite de celle de votre nouveau véhicule. De plus, vous n’aurez pas besoin de vous encombrer des formalités administratives, le concessionnaire s’en chargera.

Vendre une voiture en panne non roulante

Si votre voiture est en panne et n’est plus en état de rouler, les options sont alors plus restreintes. En effet, dans ce cas de figure, pas question de vendre votre voiture à un particulier “pour pièces”. Vous ne le savez peut-être pas, mais cette pratique est interdite depuis 2009. Seuls les professionnels de l’automobile et les centres VHU (Véhicule Hors d’Usage) sont autorisés à reprendre les véhicules dans un tel état. Pour vous débarrasser de votre véhicule, vous avez donc deux options :

Vendre votre voiture à un professionnel : comme pour un véhicule roulant, vous pouvez revendre votre voiture « dans l’état » à un professionnel. Bien entendu, l’offre sera moins intéressante si votre véhicule n’est plus en capacité de rouler. Cette solution vous permettra de revendre votre voiture sans passer par le contrôle technique. En effet, seuls les professionnels ont l’autorisation d’acheter des voitures roulantes, non roulantes ou accidentées.

Vendre votre voiture à un centre VHU : enfin, vous pouvez envoyer votre véhicule à la casse qui fera alors l’objet d’une procédure (VHU). Bien évidemment, vous n’avez pas besoin d’un contrôle technique valide pour envoyer votre véhicule dans l’un de ces centres. Pourquoi ? Tout simplement car vous vendez votre véhicule pour qu’il soit détruit. Attention cependant, le déplacement de votre véhicule jusqu’à la casse vous sera facturé 50 euros. Cette solution peut être intéressante si vous pouvez bénéficier de la prime à la conversion (anciennement prime à la casse).

Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Carte grise : combien ça coûte ?

Le prix de votre carte grise dépend de la puissance fiscale de votre véhicule, des taxes a…