Une dashcam sur un pare brise

Depuis quelques années, les dashcams se démocratisent de plus en plus dans le monde entier. De nos jours, près d’un million d’automobiles sont dotées d’une dashcam embarquée. En installant cette technologie révolutionnaire, le propriétaire du véhicule peut réaliser de précieuses économies sur son contrat d’assurance auto. Tour d’horizon sur cet équipement prisé dans de nombreux pays comme la France ou la Belgique.

Qu’est-ce qu’une dashcam ?

Quel conducteur dirait “non” pour alléger ses coûts liés à son véhicule ? Avec la dashcam, il est possible de payer moins cher son assurance auto. En installant ce type de caméra dans une voiture, cela permet au conducteur d’identifier clairement le responsable d’un sinistre en cas de litige suite à un accident de la route.
Grâce à cette nouvelle technologie, le conducteur est en mesure de faire valoir ses droits. Globalement, les vidéos enregistrées par cet équipement permettent, entre autres, de réduire les risques de fraude à l’assurance.

Dans certains cas, les assureurs proposent parfois des réductions de primes aux conducteurs qui mettent en place une dashcam dans leur auto. À titre informatif, les réductions proposées par les compagnies d’assurance peuvent être comprises entre 10 % et 15 %. En outre, il est également important de savoir que les conducteurs qui installent une dashcam à bord d’une voiture se responsabilisent davantage sur la route. La raison principale, qui explique cette prise de conscience chez le conducteur, est que la caméra a pour finalité de tout filmer. Dans le cas de figure, où le conducteur est responsable d’un accident de la route, il sera impossible de se déresponsabiliser.

En somme, la dashcam est une solution qui permet d’encourager les conducteurs à redoubler de vigilance sur la route. Par ailleurs, la dashcam représente une excellente alternative pour dissuader la personne d’en face de falsifier le constat ou de réaliser un faux témoignage. Toutefois, avant de penser à acquérir une dashcam, il est indispensable d’assurer son véhicule. D’ailleurs, le gouvernement impose que tous les véhicules soient assurés.

Comment bien choisir une assurance-auto ?

Face à une multitude de contrats d’assurance auto, il peut être difficile de choisir la meilleure formule. Sur certains sites, certains courtiers en assurance auto permettent de comparer les meilleurs contrats en Belgique, comme par exemple, en cliquant ici. Voici plusieurs éclairages sur comment bien choisir une assurance auto, afin d’être indemnisé de la meilleure manière qu’il soit en cas de sinistre.

Choisir une assurance en fonction de l’usage de la voiture

L’usage du véhicule va définir, en quelque sorte, le choix des garanties. Par exemple, si le véhicule n’est utilisé que deux fois par semaine pour des trajets relativement courts, une assurance qui couvre les garanties de base suffira largement.
À l’inverse, un véhicule dont l’usage est fréquent aura besoin d’une protection plus conséquente. Plus l’auto est sollicitée, plus il est conseillé de souscrire un contrat d’assurance conséquent.

Souscrire l’ensemble des contrats à une même compagnie

En combinant une assurance auto avec une assurance incendie ou un autre type de contrat pour se couvrir en cas d’incident, certaines compagnies peuvent offrir des avantages financiers aux clients. Dans quelques contextes, les compagnies d’assurance peuvent supprimer la franchise en habitation ou encore les frais de fractionnement. En adhérent à plusieurs contrats proposés par un courtier en assurance, cela permet parfois de supprimer les doublons de couverture.
Certains contrats proposés par des spécialistes en assurances permettent, par exemple, de protéger à la fois les véhicules, le logement ou encore des membres de la famille en cas de préjudices suite à un accident.

Choisir un courtier plutôt qu’un assureur direct

Deux possibilités sont possibles : choisir un courtier ou un assureur direct. Dans l’ensemble, il est vivement conseillé de se rapprocher auprès d’un courtier, plutôt que d’un assureur. Si choisir un assureur permet de réduire les coûts, comme les primes d’assurance, les services et les conseils à l’achat sont moins nombreux.

D’ordre général, souscrire un contrat auprès d’un courtier est plus avantageux lors d’un sinistre. Dans ce cas de figure, le courtier a pour rôle de gérer le dossier depuis le début et de suivre son évolution auprès du client. Bien souvent, les sociétés de courtage en assurance disposent d’une équipe de juristes qui ont pour rôle faire valoir les droits du client en question selon la situation. Que ce soit les démarches administratives ou pour faire valoir les droits, les courtiers d’assurances effectuent un panel vaste et varié de missions. En somme, il est aussi fortement conseillé de vérifier les conditions du contrat proposées par différentes sociétés expertes en assurances auto.

D’autre part, demander des devis chaque année à différentes sociétés peut permettre de trouver un contrat plus avantageux et de réaliser des économies non-négligeables. Toutefois, il faut savoir qu’une lettre de renonciation à la société actuelle est requise. Cette dernière doit, au minimum, être envoyée trois mois avant la date d’échéance annuelle du contrat d’assurance. Le signataire du contrat d’assurance peut mettre fin au contrat pendant trois mois après l’annonce de l’augmentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi

Siège auto enfant et sécurité routière : ce qu’il faut savoir

Votre enfant réclame pour vous accompagner en voiture mais vous avez oublié le siège auto …