Une puissante Mercedes vue de face

L’achat d’une voiture est un projet qui nécessite d’être bien pensé. Entre la volonté de faire une bonne affaire et celle d’acheter une voiture répondant à vos besoins, il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte. C’est la raison pour laquelle de nombreux particuliers se tournent de plus en plus vers l’achat de voitures à l’étranger, parce que cette option présente plusieurs avantages. Même si les démarches administratives peuvent être lourdes, l’intérêt économique d’acheter une voiture à l’étranger, notamment dans un pays de l’Union européenne comme l’Allemagne, est réel. Alors, comment faire une bonne affaire en ce sens ? Je vous dis tout !

Faire appel à un mandataire auto

Le recours systématique à un mandataire auto est le premier conseil que je peux vous donner si vous avez pour projet d’acheter une voiture à l’étranger. Encore appelé courtier mandataire, il s’agit d’un professionnel du commerce automobile qui joue le rôle d’intermédiaire entre le vendeur du véhicule allemand de votre choix et vous.

Faire appel à un mandataire en Allemagne pour l’achat d’un véhicule présente de très nombreux avantages. Le premier est sans doute le fait de ne pas avoir à mener toutes les formalités administratives relatives à l’achat.

Elles sont en effet à la charge du mandataire. À cet avantage, s’ajoute celui des différentes garanties dont vous bénéficiez en travaillant avec un mandataire. L’assurance d’avoir une voiture à votre goût, répondant à toutes vos exigences, est aussi un autre point positif à considérer.

Le compteur kilométrique

Même si c’est un détail que votre mandataire automobile en Allemagne aura certainement pris en compte avant de conclure l’achat, vous devez vérifier par vous-même. Cette vérification consiste à comparer la carrosserie de votre voiture au kilométrage qu’il affiche, histoire de vous assurer que ce dernier n’a pas été rabaissé. Ainsi, une voiture d’occasion affichant un kilométrage trop bas devrait vous rendre réticent et vous amener à vous poser plusieurs questions quant au réel état de l’automobile que vous allez acheter.

Maîtriser les conditions de paiement de la TVA

Si vous devez acheter une Mercedes, une BMW ou une Audi en Allemagne pour l’amener en France, il est judicieux de vous renseigner sur les exigences fiscales associées à cette opération. Entre autres, la TVA à payer est fonction de la catégorie fiscale de la voiture.

Par exemple, un véhicule de moins de 6 mois peut avoir eu une première main et afficher moins de 6000 km au compteur. Dans ces conditions, la voiture est fiscalement considérée comme neuve. Vous aurez à payer à cet effet une TVA de 20 % en France, ce qui suppose que le montant payé au vendeur est hors taxe. Vous effectuez le paiement au niveau de votre centre d’impôts et recevez en retour le quitus fiscal.

Une Mercedes de plus de 6 mois, avec un kilométrage supérieur à 6000 km, est considérée fiscalement comme d’occasion. Son prix d’achat est donc TTC, ce qui suppose une exonération de TVA. Il n’en demeure pas moins que vous devez obtenir un quitus fiscal également.

Une emblème bien connue en Allemagne, Mercedes

Maîtriser et s’acquitter des droits de douane au besoin

Si vous avez acheté votre véhicule hors de l’Union européenne, le service des douanes vous fournira un certificat de dédouanement. En conséquence, vous n’avez plus besoin de présenter le quitus fiscal.

Par ailleurs, lorsqu’ils sont à payer, les droits de douane s’élèvent à 10 % du prix d’achat du véhicule, auxquels s’ajoutent les 20 % de TVA préalablement évoqués. Dans tous les cas, je vous conseille de bien vous renseigner sur les droits de douane applicables au véhicule que vous souhaitez importer.

Savoir comment ramener votre Mercedes en France

Si vous achetez une Mercedes ou une autre marque de voiture que vous devez ramener en France, sachez que vous aurez à l’immatriculer dans l’Hexagone. Pour la faire parvenir sur place, vous pouvez demander dans le pays d’achat une plaque d’immatriculation provisoire et une assurance provisoire.

Ces pièces vous permettent d’avoir entre quelques jours et un mois pour que le véhicule arrive sur le sol français afin d’effectuer les démarches nécessaires. La seconde option qui se présente à vous est de faire appel à une entreprise spécialisée qui se chargera de ramener votre automobile en France. Bien que parfois onéreuse, cette alternative est préférable si vous n’habitez pas près de la frontière.

Le malus écologique

Il sera nécessaire d’inclure le malus écologique dans votre opération d’achat, si celle-ci porte sur une voiture immatriculée après le 1er janvier 2008. Sachez à cet effet que c’est le barème valable à la date de l’immatriculation en France qui vous sera appliqué. Ainsi, je vous conseille de miser sur une berline d’occasion récente ou sur une voiture plus ancienne, exonérée de malus éco.

Effectuer les contrôles techniques nécessaires

L’achat de voiture à l’étranger n’est pas sans risque en ce qui concerne les aspects techniques du véhicule. Or, certains pays ont la réputation de négliger ce point, et ne se focalisent que sur la conclusion de l’opération. Alors je vous conseille d’être très attentif à ce détail, selon le pays d’achat de votre voiture.

Pour une voiture achetée en Allemagne, vous ne devriez pas craindre une telle légèreté. Voilà donc un autre point qui renforce l’intérêt de faire appel à un mandataire auto en Allemagne.

Les démarches administratives pour l’achat du véhicule

Elles constituent un préalable indispensable pour que vous puissiez jouir aisément de votre véhicule. Si vous aviez confié toute l’opération à un mandataire auto allemand, il va les mener pour vous. Si ce n’est pas le cas, vous devrez alors mener les démarches vous-même, en fournissant certaines pièces, peu importe qu’il s’agisse d’une Audi, d’une Volkswagen ou d’une BMW.

Le justificatif de vente en français, l’ancien certificat d’immatriculation, une pièce d’identité, un justificatif de domicile en France, le certificat de dédouanement ou quitus fiscal, font notamment partie des pièces que vous aurez à fournir.

Une supercar bleue

Outre les conseils déjà abordés, j’ajoute la nécessité de prendre connaissance des garanties auxquelles vous avez droit, selon la voiture achetée. Les garanties pour les voitures neuves achetées à l’étranger sont par exemple les mêmes qu’en France.

Pour les voitures d’occasion, il n’y a pas de garanties, à moins que le mandataire vous en donne. Un dernier conseil d’achat est que vous devez accorder la priorité à l’achat de voitures dans les pays de l’UE, pour bénéficier par exemple du certificat de conformité communautaire.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez aussi

Pourquoi faut-il enregistrer la cession d’un véhicule ?

Lorsque vous vendez ou cédez votre véhicule, vous devez impérativement procéder à un enreg…