WDW 5500 LIFT : pont élévateur sans soupir

Porsche 911 sur un pont de levage mobile

© classic911.fr / Cliquez pour agrandir la photo

En matière de pont élévateur, je peux dire qu’avec le temps j’ai eu l’occasion d’en tester un grand nombre.

Que ce soit des ponts de qualités, des ponts de fortunes, je n’étais pas vraiment adepte des ponts mobiles jusque-là.

Et comme il ne faut pas mourir idiot, j’ai eu l’occasion de me procurer un pont élévateur mobile dernièrement – histoire de faciliter mes restaurations et petits travaux en tous genres à la maison (merci au Père Noël au passage! Moi qui n’y croyais pas!).

WDW Lift 5.500 ist ortsunabhängig schnell einsatzbereit.

© wdw-lift.de / Cliquez pour agrandir la photo

Après une recherche digne d’une enquête de Sherlock Holmes, je suis tombé nez à nez avec un vrai bijou dans la matière. Le WDW 5500. Vraie petite révolution inventé et fabriqué par une société allemande à Paderborn (Welt der Werkzeuge) dirigée par le « Geschäftsführer » Stephan Klüe .

Le pont élévateur automobile nomade

Hyper pratique et flexible, le WDW 5500 est le fruit d’une belle ingéniosité de plusieurs années de recherche qui permet de travailler dans des espaces restreints, de gagner du temps, de l’embarquer où bon vous semble, et de s’épargner un mal de dos irréversible.

Porsche 911 levée par le WDW Lift 5.500

© classic911.fr / Cliquez pour agrandir la photo

Le WDW 5500 est un pont en forme de parallélogramme excellent pour faire de la carrosserie, ou travailler sur un châssis en toute tranquillité.

Robuste, le WDW 5500 bénéficie d’un mécanisme sophistiqué avec un stockage compact, sans compter que ses roulettes mobiles assurent un contrôle fiable et précis de manœuvre en toute sécurité.

WDW Lift 5.500

© wdw-lift.de / Cliquez pour agrandir la photo

Équipé d’un système hydraulique puissant de 16 tonnes, le WDW 5500 permet un large éventail d’applications avec des charges jusqu’à 2500 kg, et assurant une force de freinage forte.

Construit dans des matériaux pratiquement inusables, ce pont élévateur risque d’accompagner les longues heures de restauration des passionnés d’automobile.

Porsche 911sur un pont élévateur

© classic911.fr / Cliquez pour agrandir la photo

 

L’utilisation est très facile grâce à une maniabilité gérée seulement par une pédale. Le verrouillage de sécurité automatique, ainsi que la certification par le label TÜV et le label CENorm assurent un fonctionnement sûr.
Et pour l’avoir testé depuis quelques mois, je confirme que ce pont de levage est une vraie petite perle dans un garage, pour un investissement au final de très bon rapport qualité/prix. Adopté !

 

© Classic911.fr

Site officiel du WDW 5500 LIFT : http://www.wdw-lift.de/


Classic911

4 Comments

  1. Wiart Gilbert dit :

    Oui, ça l’air très séduisant j’espère que sur le plan sécurité tout a été prévu je n’ose pas imaginer la rupture du vérin, d’un raccord ou d’une durite (tout arrive c’est notre comportement qui fait entrer l’évènement dans l’espace temps de notre vie), je suppose qu’un verrou se met en place en fin de levage.

    Le point suivant est que je ne vois pas la hauteur du levage, ensuite le prix est-il intéressant là aussi je ne vois pas de prix j’espère que le prix n’est dissuasif pour les particuliers touchant un peu la mécanique de la famille et un peu de restauration.

    Il est évident que ce type de pont doit pouvoir rendre de nombreux services lors la place est comptée et avec une possibilité éventuelle de revente assez facile mais a condition que nous ne soyons pas hors budget.

    Cordialement, GW

  2. Classic911 dit :

    Bonjour,

    Le risque zéro n’existe pas comme chacun devrait le savoir.

    Le WDW 5500 est reconnu conforme « CE » par des organismes très sérieux avec la rigueur allemande (indiqué dans l’article « certification par le label TÜV et le label CENorm »), des charges de 16 tonnes lui ont été infligé pour l’homologation de conformité.

    Ce matériel n’exclut pas un bon « entretien » et doit être utilisé sur des sols parfaitement de niveau, bétonnés, et équilibrés à la charge. La plupart des accidents sont sous la responsabilité « humaine ».

    La hauteur de levage varie en fonction du calage, entre 1/1,20 m au centre de la roue, ce qui le rend très « confortable », surtout quand la hauteur de l’atelier ne permet pas l’utilisation d’autre matériel plus grand.

    Concernant le prix du pont auto WDW 5500, il faut se rendre sur le site officiel du fabricant (cité en bas d’article) qui pourra apporter une réponse précise votre demande.

    Salutations.

  3. Ces ponts ciseaux ont les qualités de leurs défauts… Ils sont discrets, peu encombrants mais on atteint vite les limites. Ils sont bien pour travailler sur les trains roulants mais si l’on veut travailler sur le châssis, on ne pourra pas accéder aux soubassements, du fait de la présence du pont au centre de la voiture. De même, l’équilibre d’un pont centré sous le véhicule n’offrira jamais la sécurité d’un levage par bras latéraux.

    De plus, le prix de 2.000 Euros pour ce modèle me parait exagéré : C’est le prix d’un 4 colonnes ! Il existe des modèles de pont à ciseaux similaires autour de 1.200 euros ce qui me parait plus raisonnable eu égard les limites du système. Même, les premiers ponts auto 2 colonnes 220 monophasés se trouvent neufs autour de 1500 Euros.

  4. Classic911 dit :

    Bonjour Philippe de Autocollec,

    Petite parenthèse, ce n’est pas un pont à ciseaux, mais un pont auto à parallélogramme !

    Après, il est clair que l’accès au dessous du véhicule et moins aisé, du fait de la hauteur de levée. Mais tout dépendra du calage du véhicule (primordial).

    Pour ma part, le remplacement d’un échappement complet de A à Z ne pose aucun problème, les ponts élévateurs à deux colonnes ont également leurs inconvénients, si l’on veut travailler en ouvrant les portes avant, un problème intervient, il faudra être mince comme une « crêpe bretonne » (pour le coup c’est la chandeleur) ! Et pour l’accès intérieur de l’auto, là les modèles asymétriques s’imposent, les tarifs ne sont plus du tout les mêmes, ce qui pose toujours le problème de hauteur du local, lorsqu’elle est absente, ou encore le volume d’un pont élévateur 4 colonnes dans un garage dit « normalisé » où ce n’est pas logeable.

    Il existe effectivement d’autres modèles moins coûteux que le pont élévateur auto WDW 550 Lift, fabriqués très loin avec des dimensions de joints de vérins non métrique (pas aisé pour une éventuelle maintenance).

    Le marché américain « impose », peu pratique à mettre en place le véhicule standard ou il faudra monter les roues sur deux rampes improvisées, pour ne pas promener l’ensemble au sol, au risque de faire des dégâts au dit véhicule ; pour le prix la différence est de loin justifiée. De plus, tout est négociable ! Même une entreprise peut se négocier !

Laisser un commentaire

Archives